Communiqué de presse

Plaisir d’enfance

une approche respectueuse de l’enfant
depuis 1990

Paris, le 16 septembre 2020

Accueil des tout-petits :
Pikler, une nouvelle approche

Le rapport de la « Commission des 1000 jours », présidée par Boris CYRULNIK et remis au Secrétaire d’Etat Chargé de l’enfance et des familles en septembre 2020, met en lumière ô combien le principe de référence est majeur dans le développement de l’enfant.
C’est ce que Emmi Pikler, pédiatre et pédagogue hongroise, a développé dans son approche dès 1947 !

L’éducation est le coeur du développement de la société et donner confiance aux générations futures est le challenge de l’approche Pikler.
En respectant l’individualité de l’enfant au sein de la collectivité, au travers d’ajustements individualisés, l’enfant jouit d’une continuité affective entre maison et école.
Ainsi, respect du rythme de développement et individualité sont les valeurs fondamentales de l’approche Pikler qui favorise la découverte du corps à travers sa libre motricité.
Les repères dans l’espace et dans le temps sont adaptés aux besoins de chacun et l’apprentissage de la vie en collectivité acquis progressivement grâce notamment au principe de référence.

Le principe de Référence, pont entre la maison et la crèche pour le bien-être des tout-petits, développé depuis 30 ans au sein des crèches Piklériennes, est mis en lumière par la Commission des 1000 jours.

 

Selon les études actuelles, rappelle le rapport de la « Commission des 1000 Jours », le principe de l’attachement est essentiel pour le bon développement psychomoteur de l’enfant (meilleure gestion des émotions, construction des relations sociales…).

La mise en place de professionnels de référence proposée dans les crèches Pikler est un des outils qui garanti la continuité de l’attachement de l’enfant. L’attachement du tout-petit a bien évolué et il est reconnu maintenant qu’il doit être soutenu. Il sous-tend la construction sereine de la relation enfant/parents/professionnels.
Il apporte de la sécurité affective nécessaire ensuite au bon développement psychologique, cognitif, affectif et émotionnel des enfants.
Dans le cadre de « l’harmonisation du projet éducatif de l’accueil des enfants avant 3 ans », souhaité par Adrien Taquet, Secrétaire d’État Chargé de l’enfance et des familles, généraliser le principe d’attachement et de référence dans les Établissements d’Accueil des Jeunes Enfants semble être une priorité.

Kérina Youssouf, Directrice de la crèche Le nid des tout-petits (Paris 19ème) professionnelle spécialiste de l’approche Pikler, déclare :

« L’approche piklérienne considère l’enfant dans sa globalité. Le défi d’une crèche Piklérienne c’est de faire de l’individuel dans le collectif. Pour rendre cela possible en crèche, (…), le principe de continuité est central tant dans notre réflexion globale que dans nos ajustements individualisés. La continuité exige pour les professionnelles piklériennes à la fois de s’appuyer sur les compétences des enfants, de répondre au plus près des besoins exprimés par les enfants, et enfin d’accompagner chaque enfant à son rythme dans les étapes qui marquent son développement. (…) »

Miriam Rasse, Ancienne Directrice de l’Association Pikler Loczy France et Psychologue de la crèche Le nid des tout-petits (Paris 19ème) se réjouit des conclusions du rapport de cette Commission des 1000 jours :

« Nous ne pouvons que nous réjouir aussi de la mise en évidence de facteurs favorisant et soutenant un « bon état de santé physique, mentale et sociale » car ils rejoignent les conceptions du développement énoncées depuis des décennies par les pédagogies nouvelles, dont l’approche Piklérienne pour la petite enfance.(…)

Et, nous ne pouvons que nous réjouir de la recommandation « de porter plus particulièrement les efforts sur l’application de la pratique de la référence (…)». Cette pratique, développée depuis de nombreuses années par l’approche Piklérienne et les structures qui s’en inspirent, se voit là confortée par des travaux de recherche cités dans le rapport qui montrent « qu’une organisation dans laquelle chaque enfant a un adulte référent de manière durable permet à l’adulte de mieux répondre aux besoins de l’enfant, favorisant non seulement la sécurité de l’attachement de l’enfant à l’adulte référent, mais aussi les relations de confiance parents-enfants-professionnels. »

contact presse

Aurélie KEUTGEN
06 22 26 16 25

aurelie.keutgen@plaisirdenfance.com
Responsable Communication Groupe Coopératif Plaisir d’enfance

Créé en 1990, Le Groupe Coopératif Plaisir d’enfance est une structure, spécialiste des pédagogies actives. Le projet pédagogique de Plaisir d’Enfance propose de manière générale des visées humanistes, au service de l’évolution naturelle de l’enfant. Il s’appuie, pour l’école maternelle et élémentaire sur la pédagogie de Maria Montessori et pour les crèches sur l’approche Pikler. Le Groupe Coopératif Plaisir d’enfance est composé de 12 crèches qui accueillent les tout-petits entre 6 mois et 3 ans, d’une école maternelle et une école élémentaire qui accueillent les enfants jusqu’à 11 ans.

Chaque année, parents et élèves renouvellent leur confiance à l’équipe de Plaisir d’Enfance et attestent de leur satisfaction totale. Fort de son succès, le groupe se développe et regroupe de nouvelles structures notamment dans le sud-est de la France.

Présidé par Boniface N’CHO depuis 2015, le groupe est transformé en SCOP pour suivre ses convictions et instaurer une dynamique vertueuse qui repose sur un mode de gouvernance coopératif, circulaire et collectif.

0 0 voter
Évaluation de l'article

Plaisir d’Enfance

56/60 rue du Pré St Gervais
75019 PARIS
secretariat@plaisirdenfance.com

Bouton_Projet-Peda-Creche
Bouton_Projet-Peda-Ecole
Go to Top